Raphaël Lessard
À propos de

Raphaël Lessard

Né le 5 juillet 2001, à St-Joseph-de-Beauce, Québec, Canada, Raphaël Lessard, le cadet d'une famille de trois enfants, fait sa marque dans le domaine de la course automobile depuis sa tendre enfance, milieu où il a grandi et évolué avec sa famille. En effet, son père, François, ancien pilote, a passé plusieurs années de sa vie à courir les circuits, en commençant par les circuits à obstacle de terre battue, jusqu'aux pistes ovales asphaltées. Sa mère, Chantal Perreault, soutenant son mari, connait également fort bien ce milieu, sans oublier ses grandes sœurs, Ann-Marie et Julie-Pier, qui ont toutes deux également évolué en partageant cette passion avec leurs parents. Ayant grandi, entouré de tout ce qui est équipé d'un moteur et d'un volant, Raphaël s'est rapidement rendu compte qu'en lui se cachait un immense talent pour la conduite. Sans tarder, son père l'a remarqué et l'a encouragé à avancer dans le domaine en commençant par lui acheter une voiture de courses à 11 ans. Depuis ce jour, Raphaël cumule les exploits et se démarque, devenant l'un des espoirs de la course automobile en Amérique du Nord.

En 2013, Raphaël fait ses débuts en tant que pilote de course automobile, d'abord dans la catégorie Sport Compact Amateur (anciennement Kamikazes) et participe à quelques courses dans la catégorie Sport Compact Elite sur des circuits locaux. Le jour de son 12e anniversaire, Raphaël gagne sa toute première course devant les siens à l'Autodrome Chaudière de Vallée-Jonction. La même année, il devient le plus jeune pilote de l'histoire à participer à la Série Sportsman Québec.

En 2014, Raphaël s'engage dans cette série québécoise avec l'aide de son père qui court avec lui pour l'aider à développer ses capacités de conduite. Au championnat des recrues, il termine 2e, à seulement cinq points du gagnant de ce titre. Puis, dans l'ensemble de la saison, Raphaël termine en 10e position. Il fait également ses premiers essais dans une voiture Super Late Model. Ancien joueur de hockey 3A, Raphaël décide de mettre fin à ses entraînements sur glace et de miser sur un entraînement en salle rigoureux, car la course automobile est un sport qui demande une excellente forme physique et beaucoup d'endurance, ce sur quoi notre pilote travaille assidument depuis la fin de l'année 2014.

En 2015, Raphaël débute sa première saison complète dans la série PASS North dans sa propre voiture. À ce stade, le fait de traverser la frontière l'a obligé à apprendre une langue seconde : l'anglais. Pour ce faire, il a consacré pas moins de quatre heures par semaine, sans compter les heures de classe, à des cours privés, ce qui fait de lui maintenant un pilote automobile bilingue. Par la suite, notre prodige gagne la confiance du pilote NASCAR David Gilliland, qui lui permet de courir pour son équipe, David Gilliland Racing (DGR), pour les quatre dernières courses de 2015, dans le cadre du PASS North Tour. Il termine la saison en 7e position avec trois places dans le top 10. Dans la série PASS Northeast, Raphaël termine la saison en 10e place.

Dès le début de l'année 2016, à 14 ans, Raphaël remporte sa première victoire en sol américain lors du Speed Week au circuit de New Smyrna, en Floride, dans la catégorie Pro Late Model. Lors de cette première saison à temps plein avec David Gilliland Racing, Raphaël remporte le championnat CARS Super Late Model Tour avec quatre victoires, huit top 5 et neuf top 10 dans sa Toyota Camry #99. Il devient ainsi le plus jeune pilote de course automobile canadien à remporter une grande série de stock-car aux États-Unis. Pendant la saison, au circuit de Myrtle Beach, en Caroline du Sud, Raphaël monte sur la première marche du podium, et ce, après avoir obtenu la pole et battu le record de piste cette même journée. De 2016 à ce jour, Raphaël fait partie du prestigieux programme de développement de talents (Toyota Racing Development - TRD) où il suit les traces d'autres pilotes professionnels, tels que Erik Jones, Christopher Bell et Todd Gilliland. Il devient également le seul Canadien à être recruté dans le cadre de ce programme. Par ailleurs, étant de plus en plus connu des jeunes de la Beauce, sa région natale, notre pilote effectue des conférences ici et là dans les écoles de nivaux primaires et secondaires, afin de leur partager sa passion. Finalement, Raphaël clôt cette saison remarquable par l'obtention du titre du pilote Nord-Américain le plus populaire en 2016, selon un vote effectué par Speed51.com.

En 2017, Raphaël revient avec David Gilliland Racing dans son Super Late Model pour participer à vingt des plus importantes courses dans trois des plus prestigieuses séries de courses Super Late Model (SLM), Cars Tours, Southern Super Series et CRA-Pro Series. En SLM, Raphaël cumule deux victoires, huit top 5 et quinze top 10. Il participe également à deux courses de la série ARCA avec Venturini Motorsport. Sans oublier celle effectuée sur le mythique circuit de Bristol, au Tennessee, où Raphaël obtient la pole avec un chrono plus rapide que les NASCAR Cup et où il remporte les honneurs de la " Shootout race ".

En 2018, Raphaël participe à un total de vingt des courses de Super Late Model les plus prestigieuses aux États-Unis dans le giron de Kyle Busch Motorsports (KBM), dont la Southern Super Series, ARCA-CRA Super Series et le Cars Racing Tour qu'il a remporté en 2016. De ces vingt courses, Raphaël cumule deux victoires, sept top 5 et 4 top 10. Parmi ces victoires, nous comptons celle sur le circuit de Bristol, Tennessee, ainsi que le All American 400, à Anderson, Indiana; deux autres courses d'envergure. En novembre cette même année, Raphaël est récipiendaire du Trophée Bertrand-Fabi, remis au pilote s'étant le plus illustré sur la scène internationale. Tout un honneur! Soulignons également la performance de Raphaël lors de la dernière et la plus importante de la saison, soit le fameux Snowball Derby, à Pensacola, Floride, où Raphaël a mené la course pendant soixante tours.

Raphaël a su créer un lien de confiance l'an dernier avec l'équipe Kyle Busch Motorsport (KBM), et signe cinq courses en NASCAR Gander Outdoors Truck Series en 2019, dont deux avec l'écurie David Gilliland Racing (DGR). Alors qu'il évolue sur de toutes nouvelles pistes, avec un nouvel équipement (camionnettes), Raphaël se familiarise rapidement avec les circuits et parvient à jongler avec l'inconnu de chacune d'elles et les utiliser à son avantage. D'abord, à Martinsville, en Virginie, il s'est démarqué en se qualifiant 7e sur plus de trente camionnettes. À la suite de cette apparition remarquée à Martinsville, Raphaël obtient officiellement sa licence NASCAR. À Dover, Raphaël poursuit cette belle lancée en obtenant le temps le plus rapide lors des premiers essais et en se qualifiant une fois de plus en 7e position pour la course finale, où il franchit la ligne d'arrivée en 11e position, frôlant le top 10. En plus de l'expérience acquise en camionnette, Raphaël poursuit son apprentissage dans les séries K&N, ARCA, ACT, LMS et Nascar Pinty's.

Restez à l'affût sur les réseaux sociaux !